Haïti-Conjoncture : Une barque qui tangue

Port-au-Prince, jeudi 11 septembre 2014, Marc-Arthur Fils-Aimé, pour Alterpresse

Depuis l’arrivée du président Michel Martelly au pouvoir, cela fait trois ans, le pays n’a jamais vraiment joui d’un moment d’une nette clarté politique. Le président ne fait que gouverner en eaux troubles. Les crises naissent, meurent et renaissent sous d’autres formes. La plupart de ces crises sont provoquées volontairement parfois et involontairement d’autres fois par le chef de l’État lui-même en proposant ou en exécutant des tâches en dehors des normes constitutionnelles. Certains de ses proches collaborateurs ou de ses propres amis font aussi des choses qui bousculent les principes républicains. Ces soubresauts politiques peuvent-ils ou doivent-ils servir de force motrice pour faire fonctionner un pays ? En attendant, les portes de ladite communauté internationale, dont le chef de l’État tire de larges avantages, lui sont totalement ouvertes. Texte compléte ici: http://www.alterpresse.org/spip.php?article16998#.VBUGLxa7w5g  Texto completo en castellano Haití: Una barca a los tumbos 

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s